Interview avec Estime de Femmes : Comment mon activité contribue à l’estime de soi

Interview avec Estime de Femmes : Comment mon activité contribue à l’estime de soi

Ce mois-ci,  je vous partage l’interview que j’ai faite avec Laëtitia Cagnard d’Estime de Femmes, sur l’estime de soi.

“Je m’appelle Sophie Gaillard. J’ai 45 ans. Ma profession, à l’image de mon parcours de vie, est variée. J’ai eu plusieurs étapes de vie professionnelle. Je les ai toutes vécues avec passion et implication.
J’ai été athlète de haut niveau judo, entraîneur au Pôle Espoir de judo et professeur d’EPS.
J’ai suivi des formations de théâtre et de clown. Je suis comédienne professionnelle depuis 2010.
Parallèlement, je me suis engagée dans un cursus de stage en développement personnel, notamment avec l’organisme de formation FORMAREP.
Chacune de ces expériences m’a permis d’acquérir des compétences, d’identifier ce qui m’animait et me faisait vibrer le plus : le plaisir de transmettre, la joie de trouver et de créer des situations pédagogiques ludiques, la passion d’accompagner les individus et les équipes dans leur évolution.

Je dispose aujourd’hui d’une pédagogie créative, ludique et sur mesure, s’appuyant sur des méthodes d’improvisations théâtrales, de clown, d’exercices de respiration et de voix où chacun avance à son rythme.

Je propose des formations à différents publics :
– J’anime des ateliers théâtre « estime de soi et confiance en soi » auprès de jeunes.
– Je dispense des stages clown en développement personnel.
– Je dispense des formations pour des salariés du secteur public et privé.
Au travers de ces formations, j’amène les individus et les équipes
– à identifier dans l’éprouvé du corps leurs ressources personnelles et le processus interne utilisé afin de les rendre transférables à d’autres domaines de la vie.
– à élargir leur vision du monde afin de mieux comprendre le point de vue de l’autre, d’appréhender une situation problématique sous un autre angle, et d’être, par là même, dans des dispositions favorables à l’innovation et au changement.
– à développer leurs compétences comportementales et relationnelles propices au travail collaboratif.

Pourquoi tu fais ce que tu fais ?
J’aime accompagner les gens dans leur évolution personnelle. Ça m’amuse de chercher « le comment » pour débloquer les personnes ou les faire évoluer sur leurs représentations. C’ est une véritable vocation. Finalement, quand je fais le bilan de mon parcours de vie, je me rends compte que ça l’a toujours été. Je crois en la capacité de chaque être humain à progresser. Je pense que plus les gens s’aimeront plus ils seront en capacité d’aimer les autres.

Comment cette activité contribue à ton estime personnelle ?
Quand j’anime un stage ou une formation, je me sens vivante, impliquée et incarnée. Je suis complètement à fond, comme si ma propre flamme de vie se décuplait. C’est comme-ci j’étais dopée par des hormones stimulant la confiance en soi, la créativité, l’intuition, le plaisir, etc. Je me sens bien. Je me sens libre dans mon corps. Je suis comme un poisson dans l’eau. Je suis à la bonne place. À ce moment là, je ne doute pas. Je me sens en cohérence avec moi-même. Je suis touchée lorsque les stagiaires renouent avec le plaisir de jouer, prennent davantage confiance en eux, dépassent des blocages, évoluent dans leur savoir-être, etc. Leur propre évolution nourrit mon estime personnelle.

Comment cette activité contribue à l’estime des autres ?
L’émulation de groupes, les jeux collectifs, le corps en action et les éclats de rire sont les premiers leviers que j’utilise dans ma pédagogie. Ma démarche est de créer dans le groupe des conditions pour qu’émergent chez chacun, des sensations de joie, de sécurité, de confiance, de légèreté, de chaleur et de bien-être.
C’est lorsque nous jouons que bien souvent nous sommes plus naturels, plus authentiques. Inconsciemment, nous laissons apparaître au grand jour nos ressources. C’est dans ce contexte que je les perçois. Je les rends alors visibles et accessibles à chacun. Mon but est d’accompagner les satagiaires à reconnaître les ressources qui ont émané (sensation de bien être, sentiment de puissance, de sécurité, de confiance…), ainsi que de les amener à identifier le chemin physiologique, le processus, la stratégie interne qu’ils ont utilisés inconsciemment.
L’objectif suivant sera d’étendre et de transférer les ressources personnelles utilisées dans ce contexte à d’autres domaines de la vie.”

Voir cette interview : http://www.estimedefemmes.com/2017/04/11/interview-sophie-gaillard-formatrice-animatrice-de-stages-clowns-suis-completement-a-fond-propre-flamme-de-vie-se-decuplait/

Citation
« Vivre en amitié avec nous-même nous aide ainsi à vivre en amitié avec le monde » Christophe André